La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










Chinese Man au chateau


Vendredi soir, à Nantes, il y avait le groupe Chinese man, gratos, dans la cour du chateau des Ducs de Bretagne. Et ça, c'est un peu la classe.
Il fallait arriver un peu en avance pour ne pas se faire rejeter aux portes comme de nombreuses personnes, patienter tranquillement dans les graviers et rejeter un peu les moustiques des douves.
Mais une fois commencé, tout ça est oublié !

Chinese Man, vous connaissez forcément le tube "I've got that tune" sans savoir que ça vient d'eux. Ce tube, c'est ça :




C'est donc 4 mecs qui se présentent : deux DJs, deux beatmakers, qui viennent mettre un peu d'ambiance par ici.
Les samples utilisées sont super variées, on passe rapidement de musiques orientales, à asiatiques, à hip-hop... Bref, on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer et ça vaut vraiment le coup.
Pendant que la musique sonne, les portes du chateau sont envahies par les retardataires. Certains arrivent à passer à un moment donné. Les autres sont bloqués par les barricades qui finissent par être posés. Pour nous, en cas de problème, impossible de sortir, finalement. La sécurité est sans doute limite... Mais nous n'avons pas de problème ! Alors c'est simplement kiffant.
Et du coup, dans la cour du chateau, ça donne ça :




A part ça, Chinese Man, c'est surtout le label Chinese Man Records. Et moi j'aime les petits labels. Surtout quand ça permet de faire connaître des petits remix, tels que celui-ci. Si vous connaissez le dessin animé Asterix et Cléopatre, ça vous rappellera sans doute quelque chose :


2 commentaire(s)27-06-10 à 13:40

Mais c'est une blague ?


Une petite compilation trouvée presque par hasard sur le net, avec deux choses qui m'ont bien fait rire en fin de semaine dernière.
Yeah !


4 commentaire(s)23-06-10 à 23:11

LOL / Les beaux gosses


En ce moment, Canal+ propose deux films qui parle d'une même tranche d'âge : les jeunes en fin de collège.
D'un côté, "LOL", de l'autre, "Les beaux gosses".
J'étais intrigué par les deux, pour deux raisons différentes, sans me rendre compte au préalable que les histoires seraient sensiblement de la même trempe. "LOL" m'attirait parce qu'il a bien marché et que je me disais qu'il avait forcément un truc pour lui. "Les beaux gosses", c'était plus parce que ça vient de Riad Sattouf, et qu'il paraissait que le film était drôle.

Les deux films parlent clairement d'histoires d'amour à l'adolescence. Là où ils diffèrent, c'est sur l'origine sociale des personnages.
"LOL" se situe dans les quartiers plutôt aisés de Paris, alors que "Les beaux gosses" se situe à Rennes. Inutile de dire que la différence est flagrante entre ces deux populations, et je pense que c'est assez bien retranscrit.
Par ailleurs, quand le premier parle surtout des jeunes hypes, le second s'attarde plus sur les jeunes "moyens". Ceux qui ne se distinguent jamais, dans un sens comme dans l'autre.

Peut-être que "LOL" s'adresse plus aux filles, ou aux jeunes... Ou aux jeunes filles.
Quoiqu'il en soit, j'ai clairement eu une préférence pour le film de Riad Sattouf. Déjà, il m'apparaît comme plus proche de ma réalité, plus en phase avec ce que j'ai connu. En plus, j'ai retrouvé pas mal de traits qui apparaissent dans les BDs du réalisateur. Les personnages sont très proches de "Retour au collège", "La vie secrète des jeunes" ou "Les pauvres aventures de Jérémy".
On sent clairement que Riad Sattouf a été très marqué par cette époque et qu'il l'a retranscrit vraiment bien. Sa vision est plus celle d'un garçon, c'est clair. Et un garçon qui est d'une génération avant moi, donc pas si lointain.

A vrai dire, même au niveau de l'humour, j'ai beaucoup plus accroché aux "Beaux gosses", "LOL" restant un divertissement limité.
Non ?

1 commentaire(s)20-06-10 à 13:02

Un article pour rien


Alors que j'avais envie d'écrire un peu par ici, je me suis rendu compte que ces deux derniers mois, il y avait plein de choses que j'avais lues, vues, entendues, et dont je n'ai même pas dit un mot.
Mes mémoires seront pleines de trous. Quand je voudrai voir ce que j'avais pensé de certaines choses, ce qui m'arrive, je ne pourrai même pas me référer à ce blog.

Par exemple, qu'ai-je pensé de la fin de Lost ?
Grande question, puisqu'en en sortant je ne le savais pas.
Je garde en mémoire la première saison que j'avais adorée, certaines fins de saisons et une fin de série sur le même principe que celle de Six Feet Under qui, en plus, laisse plein d'interrogations.
Oui, la fin m'a plutôt plu.

Je voulais parler du livre d'Akhenaton que j'ai lu quand on était en Irlande.
La première partie était sympa, la deuxième était super, la troisième beaucoup trop rapide et sans plus.
La deuxième, que j'ai vraiment aimé, raconte les débuts du rap en France, son intégration, et tout un tas d'anecdotes sur ce monde particulier qui s'est étendu ces 15 dernières années.
En parlant de rap français, quand je vois que Sexion d'assaut est ce qui cartonne maintenant, je me dis que c'est bel et bien fini !

Je n'ai pas parlé non plus du nouvel album de Katie Melua, que j'adore.
Il y a des chansons qui restent dans le style habituel, il y a des chansons qui changent complètement et qui virent dans la pop...
Bref, je ne suis pas chroniqueur musical, mais ça me plait bien, et ça me rassure un peu sur sa capacité à innover.

Bref, un article pour rien, mais un jour je reviendrai plus fort que jamais !

2 commentaire(s)19-06-10 à 13:34

D-Link DNS 323 - Premières impressions


Partant faire du télétravail et explorer l'Irlande du Nord l'an prochain, il me fallait un moyen de stockage de données persos autre que le PC du boulot pour là-bas.
Après m'être longtemps dit que j'allais me prendre un laptop, j'ai finalement opté pour un NAS D-Link DNS 323.
Le principe : une boite reliée à la Freebox qui contient deux disques durs que j'ai choisi de mettre en mode "miroir" RAID1. Autrement dit, quand une donnée se copie sur un disque, elle se copie en double sur l'autre disque. Les risques de pertes de données pour raisons techniques sont donc limités.

J'étais intéressé pour 3 raisons :
- Avoir un disque réseau facile d'utilisation
- Avoir un disque indépendant pour le téléchargement de fichier torrent
- Pouvoir relier directement à la Freebox HD pour lire mes fichiers dessus.

Pour la facilité d'utilisation, je n'ai pas été déçu. Il y a un petit utilitaire sur cdrom livré, et ça se configure vachement vite. En moins de 30 minutes, c'est ok à fonctionner.

J'ai cherché un peu plus pour le téléchargement de fichiers Torrent. Pour me rendre compte finalement que l'interface d'administration a deux boutons de login : Configuration / Téléchargement.
Une fois entré dans l'interface de téléchargement, c'est plutôt simple. Il suffit soit de donner l'adresse d'un fichier torrent, soit d'en filer un directement. Et après, il se débrouille, pépère.

La troisième chose que j'attendais, qui est sans doute la moins grave, ne marche pas.
Je pensais qu'avec l'Upnp, le NAS et la Freebox communiqueraient tranquillement. Or, la Freebox retrouve bien les fichiers mais ne peut afficher les vidéos. Je ne suis pas le seul à avoir eu le problème, loin de là.
Certains ont trouvé des solutions pour faire marcher tout ça, malheureusement ça nécessite Linux pour réinstaller un truc, et je n'ai pas vraiment envie de passer 2h à remettre les mains dedans. Peut-être une fois, à l'occasion, si ça m'intéresse vraiment.
La solution de contournement, que j'utilisais jusqu'à maintenant, est d'utiliser le Freeplayer qui s'installe sur Windows et qui fonctionne très bien. Mais ça nécessite d'allumer l'ordi, ce que je voulais éviter.

Bref, rien de vraiment grave, rien qui me déçoit vraiment, d'autant qu'en Irlande, y'aura pas de Freebox. Mais si ça peut orienter des gens qui comptent l'acheter...

7 commentaire(s)12-06-10 à 14:39

1 2



© poucr -- 2008