La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










Gazette de la semaine n°10


..: Edito :..
Je vous parlerais bien du nouveau PES sorti sur Wii, qui m'amuse pas mal depuis vendredi dernier... mais je doute de l'intérêt que les gens y portent.
Pourtant les contrôles sont bien funs et tout... Ca déchire pas mal, surtout online pour mettre des taules à Fidel Castor.
Mais bon, si tu crois que c'est comme ça qu'on va régler le problème des pêcheurs... Préviens-moi d'te dire que faire far tchu tchu tché.


..: Soul Eater :..
L'homme que nous avons surnommé Fred nous avait prévenu : Soul Eater, c'est le prochain carton. Plus fort que Naruto, plus fort que Bleach.
A voir donc !
Effectivement, dès la sortie, y'a des grands cartons partout dans les rayons bouquins. Apparemment, les éditeurs ont prévu la tuerie.
Donc, intrigués, nous voilà à acheter le premier volume de Soul Eater. Oui, nous aimons les buzz.
Et nous voilà donc avec une série complètement déjantée, avec des personnages tarés et de l'aventure de jeunes gens.
Des jeunes qui sont à l'école pour apprendre à supprimer les mauvaises âmes.
Dans le thème, c'est assez proche de Bleach. Dans les faits, les personnages sont bien plus fous.
Difficile de tirer des conclusions à partir de ce premier tome qui fait office d'introduction mais dont ne se dégage pas vraiment d'intrigue.
Mais ça se lit facilement, c'est agréable, et c'est déjà pas mal.


..: Gavalda 2 :..
Il y a un mois, je finissais "Je l'aimais" d'Anna Gavalda. Cette fois, j'ai fini un recueil de nouvelles : "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part".
J'ai trouvé ça assez inégal mais les nouvelles sympas sont vraiment bien. Alors qu'une moitié passe inaperçue.
Y'a du joyeux comme du très triste, voire glauque. Toutes les nouvelles, ou presque, ont pour thème l'amour. Toutes, ou presque, se déroulent dans la région parisienne.
En fait, ça fait très roman-bobo, je trouve, dans le style de personnes et de lieux.
Voilà pour mes dernières 157 pages du premier tiers de l'année.


..: MushiShi :..
En trainant à la médiathèque, me voilà dans le rayon manga à saisir par curiosité ce manga : Mushishi.
Les Mushi sont des être vivants primitifs et minuscules qui créent des problèmes au corps humain.
Le héros parcourt le pays afin d'aider les gens gênés par ces petites bestioles dans un Japon traditionnel.
Je trouve le manga assez poëtique, utilisant assez adroitement le fantastique sans en faire nimporte quoi.
Assez beau graphiquement, aussi.
A priori, ça a déjà été adapté en anime et en film. Je crois que les japonais adaptent à toute allure les mangas, c'est carrément fou.
La curiosité n'est pas forcément un vilain défaut.


..: Son :..
Chanson de la semaine : "Canicule" de Jeanne Cherhal.
Je l'ai découverte sur un album "Année 2006" des Inrocks emprunté à la médiathèque.
Déjà, je trouve que le rythme qui suit la chanson est plutôt bon. Ca sonne bien, ça accompagne bien. On dirait du cheval.
Ce que j'aime aussi, c'est les rimes que l'on peut deviner facilement et qui glissent toutes seules. Sûrement parce que les phrases sont courtes. Trois ou quatre syllabes à chaque fois. C'est direct.
Et puis j'aime bien le thème de la personne qui subit à la canicule et qui traine et qui fond.
Seule question : est-ce que la fin de la chanson glisse bien très rapidement vers une chanson d'amour ou est-ce que je me trompe ?




..: Vidéo :..
Des gens fous (une fois de plus) se sont amusés à faire un générique 80s de Lost.
Je trouve ça plutôt réussi et marrant.


3 commentaire(s)31-03-09 à 21:59

Gazette de la semaine n°9


..: Edito :..
Cette semaine, c'est spécial, vous avez droit à 3 vidéos ! Un peu la teuf non ?
C'est un peu la crise de faire un edito chaque semaine. Faut quand même trouver quelque chose à dire.
Non pas que je trouve que les articles qui suivent sont le must de l'intéressant, mais tout de même.
La semaine prochaine, je pourrai vous raconter que j'ai lu un nouveau livre (ouah ! une semaine pour lire 150 pages ! La star !), mais pour l'instant, je vais vous parler de copies, de Kinder Country et d'un monde meilleur.


..: Copies :..
Personne n'est surpris si je dis que la copie fait depuis longtemps partie intégrante de l'art en général.
C'est normal, on ne peut pas inventer, et inventer toujours.
Toutefois, là, c'est assez incroyable. Je vous laisse découvrir.
Tout d'abord, les studios Disney qui se copient eux-mêmes, au bout de quelques temps. C'est assez frappant !


Ensuite, des chansons : une démonstration sur les quatre accords qui ont l'air de servir souvent. Bon, ok, les notes ne sont pas infinies, mais quand même...



..: No Kinder Country for old men :..
En cherchant sur le net, à l'instant (j'ai une vie trépidante), je me suis rendu compte qu'il n'y avait qu'un seul site qui avait fait ce jeu de mot.
Donc je le mets ici, comme ça, les gens qui chercheront ça sur google le trouveront, et ce sera trop la fête, et on sera tous heureux, et on vivra longtemps, et les poules auront des dents, et le bouclier fiscal sera hissé sur le grand mat.
Quoiqu'il en soit, on a regardé ce film la semaine dernière.
Comment une chasse d'un homme tourne à la double-poursuite, la violence sans fin et les drames qui se suivent.
Tout ça pour conclure que le monde, et le pays profond, ont bien changé, et que les vieux, tels que le shérif, ne suivent plus.
Les dialogues sont plutôt bien trouvés, et les acteurs fantastiques, particulièrement Javier Bardem et Tommy Lee Jones.
Quant à Josh Brolin, c'est le troisième film avec lui que je vois en 4 mois (W, Milk, Country). Dingue !
Surtout que si on monte à un an, on peut rajouter American Gangster et Planet Terror.
Et si on remonte encore plus loin, bah rien d'autre...


..: Un monde meilleur :..
Il y a une dizaine d'année, j'avais vu la bande annonce d'un monde meilleur. Et j'aimais beaucoup l'idée, sans jamais avoir eu l'occasion de voir ce que ça donnait.
Principe : un jeune trouve une idée pour améliorer son monde. Une personne choisit trois personnes et les aide. Et ainsi de suite.
Finalement, El Pupulu a le dvd, et comme il passait sur RTL9, autant en profiter pour regarder le dvd !
En plus, j'aime bien Kevin Spacey, qu'on retrouve amoché physiquement, comme mentalement.
Pour le principe, j'aime toujours. Par contre, je l'ai trouvé un peu mal exploité.
Ca m'a donné l'impression que, comme souvent aux Etats-Unis, ça passe assez vite du côté de la famille. Et que le ton était plus "L'éducation familiale c'est ce qui compte le plus", "Occupez-vous bien de vos gosses", "Laisse pas trainer ton fils"... Tout ça quoi.
J'aurais bien aimé voir Kevin Spacey jouer un rôle d'éducateur un peu plus important au sein de la classe.
Bien sûr, le film marche plutôt bien, et la fin est bien émouvante.
Mais ça me laisse, sur le fond, une impression de gachis de bonne idée, qu'ils n'ont qu'à moitié su exploiter.


..: Son :..
Cette semaine, je passe sur jiwa pour trouver le morceau.
J'écoute le dernier album de Sigur Ros depuis un moment, mais cette semaine, la chanson suivante m'a frappé un grand coup sur la tête et dans le coeur.
Vous n'accrocherez peut-être pas autant que moi, mais je note ce moment.




..: Vidéo :..
Y'a des gens fous qui font de l'incrustation d'image avec plaisir et ça donne des trucs invraisemblables.
Genre là, voilà des vaisseaux de Star Wars incrustés dans des paysages de San Francisco.


6 commentaire(s)24-03-09 à 21:55

Gazette de la semaine n°8


..: Edito :..
Un jour, Mario, au hasard de ses voyages pour sauver la princesse Peach, sautant de tortues en tortues, se retrouve dans les égouts.
Malheureusement, c'étaient pas les bons égouts. Quelle terrible erreur !
Pendant ce temps, si vous cherchez des choses sur flickr, et qu'il ne les trouve pas, il vous fait des propositions. Bon courage !
Voilà, j'ai pas grand chose d'autre à raconter. Bonne semaine !


..: CM :..
Comme ma soeur me l'a dit tout à l'heure : "Sale footeux !"
Alors que ma saison footballistique a repris ce soir, avec le souffle à reprendre en même temps, Fidel Castor m'avait signalé il y a quelques temps déjà que Eidos avait sorti gratuitement le bon vieux Championship Manager 0102.
Ce jeu, qu'on pourrait (que je pourrais) facilement considérer dans le top 10 des jeux de tous les temps, est donc toujours vivant. Tellement vivant qu'une communauté de fans continue à faire des mises à jour en fonction des transferts actuels.
Loin des nouvelles versions trop lentes pour le temps de jeu que j'ai, celui-ci est de loin le plus addictif et donc le plus dangereux pour moi. Je ne pense qu'à ça !
Voilà, il fallait que je fasse part de mon problème, pour le moment minime, vu que j'ai joué qu'une heure, mais qui pourrait s'avérer plus risqué que ça. On verra par la suite. Peut-être qu'il fallait que ça reste un souvenir lointain de parties online avec Fidel Castor & Ribo (& Obsi).
Si vous avez été à la fin de ce paragraphe... c'est fou.


..: Harvey Milk :..
On est allés voir cette histoire vraie, vendredi dernier, avec el Pupulu.
Pour moi, toute la première partie est plutôt lente, le temps de mettre en place le combat politique. Pas aussi lent qu'Elefant quand même (D-10-Kass), mais pas ce que j'aurais pensé.
Mais finalement tout se met en place au fur et à mesure. Et plutôt d'une bonne façon.
Bon mélange entre images d'archives et film. Servi par des supers acteurs (Sean Pean => pouce en l'air !).
Un bon film, intéressant sur le plan historique et politique, comme prévu.


..: Bashung :..
Alain Bashung, ça a longtemps été une blague avec ma soeur pour se moquer de notre maman.
A cette époque, tout ce que je connaissais de lui, c'était "La nuit je mens" (voir plus bas)
N'ayant fait attention qu'au titre, et évitant à tout prix de comprendre tout le reste de la chanson pour conserver la blague, et continuer à se moquer.
Voyant Bashung aux dernières victoires de la musique, ça m'a fait tout drôle. Je m'étonnais de l'avoir vu prendre un si gros coup de vieux. Peu étonnant d'apprendre plus tard qu'il était diminué par la maladie.
Comme tout le monde, j'ai donc été un peu ému de voir qu'il est décédé samedi.
C'est fini les blagues à ce sujet. Ca ne se fait pas. C'est donc, parallèlement, la fin d'une époque.
Il est peut-être temps de comprendre cette chanson.


..: Son :..
Pour faire comme tout le monde, hop, semaine Bashung, comme dit juste au-dessus.




..: Vidéo :..
L'homme invente, l'homme trouve. L'homme fait des découvertes merveilleuses.
Parfois, comme dans le cas présent, on se demande ce qui lui est venu à l'esprit.
Voici le plus petit escalator du monde.


4 commentaire(s)18-03-09 à 22:30

Gazette de la semaine n°7


..: Edito :..
Vous vous souvenez de Joe le plombier ? La star outsider des dernières élections américaines a sorti un livre. Le voilà en pleine séquence de dédicasse. LE MONDE FOU !
Pendant ce temps, des gens intelligents ont décidé de mettre en relation des niveaux d'examens et des gouts musicaux. Je trouve ça très dangereux et, dans ce cas, à moitié raciste. Je n'y accorde pas trop d'importance, mais je trouve ça fou qu'on puisse faire ça. A voir ici.


..: Chroniques de l'asphalte (1/5) :..
Première partie de 5 tomes prévus, écrit par Samuel Benchetrit, déjà évoqués ici et .
Autrement dit, je n'ai pas grand chose à rajouter.
Des histoires drôles, réalistes, bien croquées, soutenues par des dialogues vraiment sympas et faciles à suivre.
Vraiment, ça vaut le coup et j'ai frolé le fou rire dans le train lors de certaines situations folles.
Ah oui : +197 pages.
Ce que je suis loin dans ce classement de lectures de livre...


..: Gran Torino :..
Révélation du moment.
Voilà Clint Eastwood en vieux grognon (il grogne littéralement) raciste au sein d'un quartier qu'il juge envahi par les asiatiques.
A coup de répliques qui tuent, et d'attitudes plus ou moins violentes, il va modifier peu à peu son comportement, comme on aurait pu s'y attendre.
Moi j'avais prévu de voir un drame, finalement, on est plus proche de ce qui s'appelle Comédie dramatique. On n'est pas du tout dans un univers sombre.
Le récit prend peu à peu la forme d'un voyage initiatique vers la maturité et vers l'acceptation de la vieillesse.
Un transfert entre le prêtre et Clint en ce qui concerne les brebis ; et un peu du rôle de martyr, avec les représentations de stigmates qui vont avec.
Coup de coeur de ce début d'année.


..: Ikigami :..
Ma rencontre avec ce manga est plutôt fortuite. On était tranquillement dans un magasin japanisant avec el pupulu et, alors que le vendeur nous apprenait que Soul Eater allait être le prochain carton à la place de Naruto, je regardais les têtes de gondole et s'affichait ce manga avec une couverture intriguante. Me voilà en train de lire le résumé et le vendeur qui insiste "Ca aussi, c'est une grosse tuerie, c'est entre Battle Royal et Death Note".
Après un rapide échange de regard avec le pupulu, nous laissons échapper un "Gloups" entendu. J'ai hésité très peu de temps à prendre le manga pour accompagner mon Death Note n°7 que j'avais déjà dans la main.
Je dois être dans une période étrange sans m'en rendre compte. Mais j'y ai réfléchi en parlant avec ma môm : les trucs que je suis ces derniers temps avec le plus de plaisir sont des trucs qui traitent assez souvent de la mort. Je pense à Death Note, Dexter et maintenant Ikigami.
Le thème, c'est une société japonaise parallèle où les gens viennent au monde avec un vaccin. Pour une personne sur mille, le vaccin est remplacé par un virus qui tue à une date prévue au début de l'âge adulte.
Le but : donner le goût de la vie aux gens. Les forcer à profiter du temps présent, etc...
On suit à la fois le héros, chargé de remettre l'ikigami aux gens concernés (l'ikigami, c'est le certificat de mort, 24h avant le décès), et une personne à qui il est remis. Que faire de sa dernière journée sur terre ?
On verra pour la suite, pour l'instant, vraiment bien et facile à suivre.


..: Son :..
Une petite chanson du dernier album de Vincent Delerm, toute courte, mais toute fraiche et toute sympa.
Vu que ma maman va le voir bientôt, petite dédicasse !




..: Vidéo :..
Vous vous souvenez comme les pubs étaient bien y'a une vingtaine d'années ? Moi je m'en souvenais pas trop.
Dans ces eaux-là sortait la Super Nintendo, nouvelle console, à l'époque.
Nintendo lançait alors une pub bien moins attrayante que les actuelles pub pour la Wii.
Vous pouvez librement regarder les 20 premières secondes et arrêter... Mais franchement... Le service marketing...


4 commentaire(s)10-03-09 à 22:35

Gazette de la semaine n°6


..: Edito :..
Comme je l'expliquais il y a peu à ma maman, j'ai vu peu de films ces derniers temps. Plus particulièrement, je n'ai vu aucun film que j'ai eu à Noël et qui me donnent pourtant vachement envie !
Raison invoquée : on avait décidé de s'abonner à Canal Sat (surtout moi) pour avoir Eurosport et voir les matchs de Metz jusqu'à Mai. Bon ok, c'était surtout moi qui voulais... mais 10€... C'est donné !
Bref, les trois premiers mois, ils laissent l'accès à un gros paquet de chaines en plus, notamment les chaines de cinéma, ce qui fait que j'ai passé pas mal de soirée à commencer à zapper et dire "Oh mais ce film ! je voulais le voir !"
Quoiqu'il en soit, maintenant, c'est fini, et je vais pouvoir reprendre mes bonnes vieilles habitudes et recommencer à vous passioner (...) avec mes divers avis sur les films que je vois.
Cette semaine, un bouquin, un gros monstre et un jeu vidéo.


..: Je l'aimais :..
Troisième livre de l'année (+150).
C'est un livre d'Anna Gavalda, dont je découvrais le style par la même occasion. Autant commencer par le plus petit, quand on est lent à la lecture, comme moi !
Style plutôt direct : beaucoup de dialogues, le récit se trouve dans les dialogues.
Et justement, l'histoire principale n'est pas celle des deux personnages principaux qui vont dialoguer pendant les trois quarts du livre, mais plutôt celle, passée, d'un des deux.
Ce duo improbable fait le bilan des évènements passés dans leur vie sentimentale et ils en profitent pour étaler leurs états d'âme.
J'ai d'abord abordé le livre en me disant que c'était un peu facile, comme dialogue. Mais finalement, au cours de l'histoire, les répliques sont plutôt bien trouvées, et l'histoire passée, plutôt bien racontée.
Je reste assez vague parce que finalement, au long du livre, j'ai accroché et me suis laissé porter.


..: Golem :..
J'en ai parlé il y a quelques semaines. Et j'ai eu l'occasion d'emprunter les volumes 5 et 6 à la médiathèque de Ste Luce.
Je voulais revenir sur le tome 6 : "Le peuple est un golem".
Je n'arrive pas à comprendre ce titre et tout ce qu'il signifie.
Première ligne de la page Wiki : Le golem est un être humanoïde, artificiel, fait d'argile, animé momentanément de vie par l'inscription EMET sur son front (ou sa bouche, selon les versions) d'un verset biblique.
Bien. Avec cette définition, difficile de conclure quelque chose.
Prenons la suite : C'est alors un être inachevé, une ébauche. [...] Dans le Talmud, le golem est l'état qui précède la création d'Adam.
Dans ce cas, Joann Sfar voudrait dire que le peuple est inachevé. Ou plutôt qu'il précède toujours quelque chose. On serait alors une suite sans fin d'évolutions.
Seulement, ça ne va pas avec le message du livre. Dans le livre, il y a un golem qui est plusieurs fois tué puis remis en vie. Et à chaque fois, le golem évolue en fonction de l'éducation que le créateur lui donne.
En y réfléchissant, donc, le peuple serait, d'après cette phrase, quelque chose de pur à la base qui évoluerait simplement qu'en fonction des choses qui l'entourent.
Mais pourquoi choisir le mot peuple ? Je n'ai pas de réponse, mais j'aime bien me triturer la tête avec ça. Ca se voit qu'il a fait de la philo, Sfar !


..: Worlds of Goo :..
Il y a deux semaines, coup sur coup, dans SVM et les Inrocks, était évoqué le jeu "Worlds of Goo", un jeu "à la Lemmings" comme toute la dose de jeu Flash qui explose depuis quelques temps maintenant sur le net.
Sauf que cette fois, c'était adapté sur Wii, via le WiiWare, et que ça m'a donné vachement envie.
Du coup, ni une, ni deux, j'ai enregistré les codes des jeux que j'avais acheté, et j'ai payé dix euros en plus, pour pouvoir télécharger ce jeu qui vient s'installer directement sur la Wii.
On passe donc son temps à aller d'un point à un autre en assemblant des "boules de Goo" tout en essayant de garder l'équilibre.
Concept plutôt amusant, bien que sans réelle originalité. Mais super addictif !
C'est difficile de laisser un monde en cours d'essai (Try again !) et de pas avoir envie de voir le niveau suivant.
A essayer, donc !


..: Son :..
Samedi dernier, on a été à la médiathèque. Je me suis dit que j'allais prendre un cd à l'arrache pour découvrir un album dans mes trajets boulot/maison. J'ai donc pris le deuxième album de Da Silva.
J'aime bien ce qu'il fait, mais son rythme et sa voix sont légèrement répétitifs.
Je vous laisse celle-là qui est celle qui sort du lot, pour moi.




..: Vidéo :..
Une petite vidéo du musée de Los Angeles, qui en fait le musée le plus cool du monde.
Non mais franchement, c'est pas génial, ça ? :)


3 commentaire(s)4-03-09 à 23:31




© poucr -- 2008