La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










The X-Files : Régénérations


Les critiques étaient mauvaises. Les présentiments aussi. Mais bon, quand la vie reprend le chemin du grand écran, je ne peux pas résister. Au point de devoir aller à l'avant-première, parce que je n'ai aucune estime de moi-même.
Quoiqu'il en soit, me voilà mardi soir, vers 22h30, accompagné de ma meuf, dans la salle du ciné. Les affiches sont partout, les gens du ciné ont des t-shirt en l'honneur du film. Le film s'ouvre sur les quelques notes sifflées devenues si célèbres.

2h plus tard, je sors sans avis précis.
Ca m'a fait plaisir de revoir Mulder, toujours cynique, toujours mon héros.
De même, la relation Mulder-Scully dans leurs enquêtes est toujours identique... Ca leur va si bien...
L'ambiance est toujours sombre. Et bien glaucque pour l'occasion.
En bref, un épisode de 2h, avec ses évènements habituels. Et je dis ça pour le côté positif.

Par ailleurs, autant la relation Mulder-Scully m'avait manqué, autant leurs séquences romantiques sont loupées (X-Files n'est pas fait pour le romantisme) et longues. Rien à retenir de ce côté là.
Je dirais que le scénario est lui, assez simple. Un épisode d'X-Files qui aurait pu être classique, à l'époque. Un épisode correct, sans être dans les meilleurs, sans être dans les pires.
Dernier truc nase : la séquence de fin de générique (il faut rester jusqu'au bout) que je ne décrirai pas ici, mais qui est carrément honteuse.

2 jours plus tard, j'ai l'impression d'être reparti sur des envies de voir des X-Files pendant quelques temps, d'écouter du Mark Snow encore quelques jours. Et cette impression me confirme que finalement, j'ai assez aimé ce film. Mais cela, c'est sans savoir si c'était le simple bonheur de les retrouver, ou par rapport à la vraie qualité du film qui ne me semblait pas si évidente que ça.

Vivement 2012 pour l'éventuel 3ème !

4 commentaire(s)31-07-08 à 23:28

Saga


Quatre scénaristes dans une petite pièce. Quatre scénaristes plus ou moins ratés qui se voient confiée l'invention d'une nouvelle série pour combler les quotas de création française.
Les règles sont simples : faîtes ce que vous voulez, de toutes façons, ça passera à 4h du matin.
Seules limitations : 6 personnages max et aucun tournage en extérieur.

Et voilà nos 4 héros plongés dans l'aventure Saga, où se croiseront deux familles voisines de palier.
Destins croisés des héros d'une série télé destinée à être vue par les insomniaques et les postes de nuit et des scénaristes qui injecteront leurs idées propres et feront de ce feuilleton une aventure exceptionnelle.

C'était la première fois que je lisais du Benacquista, et j'en ressors plutôt content.
La description qu'il fait des rouages et pièges du royaume télévisuel, et du monde en général est assez étonnante. Et tout est fait avec l'humour nécessaire par rapport au comique de la situation.

Je rajouterais qu'en plus, un écrivain qui raconte l'histoire de scénaristes qui racontent une histoire, ça frôle la mise en abyme.
Qui pense, exactement, quand un des personnages de la saga pense ? L'auteur ? Un des scénaristes ? Ou le personnage en lui-même.

Je trouve que la lecture peut se faire à plusieurs niveaux et que le rendu est excellent.
Les scénaristes sont attachants, chacun dans leur style et rendent l'histoire bien plus attrayante.

Et sur ce, je vais me coucher.

2 commentaire(s)27-07-08 à 23:25

Kung-Fu Panda


Sticks dans sa boule derrière, Poupoule et sa nouvelle robe devant House à droite. Me voilà paré pour écrire à propos de Kung-Fu Panda.
Vu ce week-end, j'en suis ressorti tout émerveillé. Pas par le scénario presque inexistant, mais plutôt par l'animation. Vraiment incroyable ce que la 3D rend maintenant. Quand on se dit qu'il faut 4 ans pour arriver à ça, c'est quand même incroyable...
La scène de l'évasion de la prison et celle du combat sur le pont sont des modèles du genre. Seront-elles étudiées dans des écoles de graphismes d'ici quelques années ?

Quoiqu'il en soit, je veux revenir sur un pseudo-débat que j'ai eu avec ma mère et ma soeur.
Je soutiens une théorie qui dit que le film est anti-"petites gens".

Le héros, Po, panda, est fils de "restaurateur de nouilles" (il cuisine des nouilles, il ne sert pas à manger à des nouilles... bref...)
Toute la première partie du film, celui-ci se dit qu'il ne voudra pas faire restaurateur, comme cela l'a été de père en fils. Il aspire à mieux.
Alors que son père, présenté comme plutôt simple (mais sage), tient à ce qu'il reprenne le flambeau, Po passe son temps à plus ou moins dénigrer ce métier.

Po, présenté comme maladroit et balourd, se retrouve désigné par hasard ("le hasard n'existe pas") espoir local du kung-fu et surpasse très vite les autres élèves, et même le maître.
Se pose alors la question du don. Sans réel entrainement, les pouvoirs du panda sont révélés de manière plutôt extraordinaire.
Ainsi, l'entrainement ne servirait à rien. On a toujours besoin de quelqu'un qui a un don !

Est-ce que je vais un peu loin dans ma critique, alors que j'aurais très bien pu m'arrêter au simple divertissement, réussi, de l'oeuvre ?
J'ai simplement des choses qui voguent dans ma tête...

3 commentaire(s)23-07-08 à 22:52

Préparation


Nous approchons à grand pas de la vie (J-10), autrement appelée sortie du nouveau film X-Files.
La première critique n'a pas été fantastique (Alice cinéma, ou je sais pas quoi...) mais je continue de croiser les doigts.
En attendant, on a commencé les révisions (moi) et l'apprentissage (Pupulu) avec des épisodes tels que : Coup de foudre ; Le seigneur du magma ; La meute.

Il paraît que c'est La meute, l'épisode dont le film se rapproche le plus. L'épisode probablement le plus crade et le plus traumatisant.
Si je dois citer deux choses effrayantes dans X-Files, je cite Tooms (la plupart des gens qui ont suivi un minimum s'en rappellent, c'est rigolo...) et la famille Peacock, les héros de cet épisode : La meute.
Pas simplement pour la scène de l'explosion du shérif en morceaux, mais aussi pour tout le côté dérangeant que le fond de l'histoire peut avoir. Une famille consanguine souffrant de toutes les malformations possibles et retournant à l'état sauvage, voilà un thème qui ferait les gros titres...

Quoiqu'il en soit, révisions les premières paroles de Fox Mulder, dans la série, en VF.

Mulder : Désolé il n'y a personne à part l'agent le plus mal aimé du FBI.
Scully : Agent Mulder? Je suis Dana Scully.J'ai été chargée de vous assister.
Mulder : Oh! Comme c'est agréable de tout à coup se sentir considéré et réspécté. Dites-moi... Qu'est-ce que vous avez fait comme boulette pour atterir ici ?
Scully : J'en sais rien mais j'avais envie de travailler avec vous... J'ai beaucoup entendu parler de vous
Mulder : C'est vrai ca?! J'avais plutot l'impression que vous étiez là pour m'espionner !
Scully : Si vous avez des doutes sur mes références, ma qualification ou encore mes capacités...
Mulder : Non non je sais que vous etes médecin, que vous enseignez à l'académie, que vous avez préparé un thèse de physique sur... Einstein et la courbure de l'espace temps, nouvelle interprétation : Dana Scully, thèse de recherche : réecrire Einstein. Voilà une référence !
Scully : Vous avez pris la peine de lire ca ?
Mulder : Ah bien sur, oui oui et je l'ai appréciée! Sauf qu'en général dans mon travail les lois de la physique sont rarement réspéctées...

2 commentaire(s)20-07-08 à 22:35

Quart d'heure écolo


Entre diverses choses, mes flux RSS m'ont permis de découvrir un nouveau site : 350.org
Un site qui déclare que pour lutter contre le "global warming", il faudrait revenir à 350ppm, ppm servant d'unité de mesure d'émission de CO2 dans l'atmosphère.
Il parait que nous sommes actuellement à 387, et que l'espoir résiderait dans le retour à 350...
Le site a une FAQ très bien faite pour comprendre tout ça.
En gros, un site qui essaie d'expliquer qu'avec un peu d'effort, on pourrait éventuellement s'en sortir...

J'ai un peu du mal à y croire, quand on sait que la fonte des glaces va être exponentielle, puisque plus ça fond, plus la terre est visible, plus elle retient le soleil et la chaleur, plus la glace fond.
Mais bon, l'idée n'est pas mauvaise. De toutes façons, il faudra bien se forcer...

Un autre site à vous proposer. Ou plutôt un article d'un blog. Vous trouverez ici deux vidéos d'une cinquantaine de minutes (si vous avez du temps devant vous...
Les deux vidéos reprennent une conférence d'Yves Cochet, député vert et accessoirement ingénieur (ex-ministre, sous Jospin).

Ce qu'il essaie de dire, au commité pour la décroissance, c'est que la décroissance viendra d'elle même. Si ce qu'il dit est vrai, on n'y coupera pas.
Reprenant des études d'un certain Hubbert, il s'appuie sur une théorie appelée Pic de Hubbert.
En gros : ça fait vingt ans que nous consommons plus que ce que nous produisons, et nous sommes actuellement à l'endroit même du pic, et nous apprétons à entrer dans la phase descendante de production. Et allons bientôt manquer largement d'énergie. Autrement dit, d'ici 20 ans, toutes nos habitudes seront forcées de changer.
Plus graves, il met en parallèle des courbes de population mondiale et de consommation d'énergie. Deux courbes qui sont toujours très proches. Ce qu'il en retire, c'est que la population va baisser avec le manque de production d'énergie.
Le pic de population serait aux alentours de 7 milliards (ça aussi, on y est bientôt), et la population devrait redescendre à 2 milliards. Quelles en seront les causes (guerres, maladies, ...), on ne sait pas trop, mais il semble évident que nous nous approchons d'une période bien sombre.

4 commentaire(s)12-07-08 à 14:46

1 2



© poucr -- 2008