La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










Week-end d'action !


Je sais bien que nous sommes seulement dimanche aprem. Mais comme j'ai un peu de temps devant moi, je m'en vais raconter les deux évènements majeurs du week-end.

Tout d'abord, vendredi soir, resto-ciné : une galette + un Indy.
Indiana Jones, qu'en dire ? En fait, ils ont réussi ce qu'ils voulaient faire : un Indiana Jones. Rien de plus, rien de moins que les précédents, si ce n'est des effets spéciaux un peu plus modernes.
Au rendez-vous les scènes d'actions, d'aventure, de combats, les bruitages des coups, les gens qui ne saignent pas après de multiples coups de poings, l'invraissemblance des dénouements et les côtés à moitié paranormal.
Comme dit ma maman : Ne boudons pas les plaisirs simples. Elle a bien raison !

Deuxième évènement majeur : l'arrivée de Sticks dans l'appartement.
Je ne parle pas du personnage extraordinaire de "Justice sauvage". Je parle du petit "hamster russe bicolore" qui a pris place sur l'étagère à DVD du salon, que nous avons décidé de nommer ainsi.
Inutile de vous dire qu'il est bien plus cool que celui sur la photo, même si pour l'instant, fatigué par les évènements, il passe une bonne partie de son temps à dormir dans sa petite baraque qu'il a soigneusement remplie de copeaux de bois.
Pour fêter dignement son arrivée, je vous offre une petite citation.

"Ouais Sticks vas-y ! Allez vas-y ! C'est bien vas-y ! Hey Ho Double Sticks !"
Justice Sauvage

4 commentaire(s)25-05-08 à 15:51

Deux bouquins


Je suis plutôt lent à lire, d'ordinaire. Peut-être l'ai-je déjà signalé.
Mais les voyages en train facilitent la vitesse et la disponibilité pour la lecture. En tout cas me concernant. Certaines personnes ne peuvent lire dans les transports... Moi ça ne m'a jamais posé problème. Tant mieux.
Donc, transports aidant, j'ai pu m'enfiler 2 livres (pas très longs, certes, mais 200 pages en moyenne quand même...) en une semaine et demi. Chacun dans un style très différent, mais tous les deux plutôt bons.

Le premier, "10 petits nègres", est un classique. Un "polar" comme aiment le dire certaines personnes. Pour moi, c'est plutôt un livre de suspense. Parfaitement mené, et clairement mis en place pour qu'on sache très bien où ça va nous mener... Mais on ne sait pas comment.
10 personnes sur une île. Un huis-clos oppressant. Les hypothèses qu'on aménage au fur et à mesure se trouvent tour à tour détruites. Pour finalement se retrouver devant le fait accompli. On a l'impression qu'on s'est bien moqués de nous. Et c'est presque ça qui fait plaisir...

Le second, "Kiffe kiffe demain", est plus contemporain. De nos jours, dirons-nous.
La jeune auteur, Faiza Guène, manipule les références populaires des années 90 par la vision d'une jeune banlieusarde d'une quinzaine d'année.
J'ai eu l'impression de lire quelques clichés sur la banlieu... J'ose imaginer qu'il y a une part de vérité là-dedans... mais j'ai aussi l'impression que tout est comme accumulé.
Le thème du film étant que la roue tourne, et que même les pires choses changent dans le bon sens, le livre finit sur un happy end presque surréaliste de par la proximité de toutes les bonnes nouvelles... Mais pourquoi pas.
Quoiqu'il en soit, c'est très bien écrit, on se retrouve bien dans la tête de la demoiselle. J'ai eu l'impression d'être devant Georgia Nicholson qui aurait grandi en banlieu parisienne, plutôt que dans une banlieu aisée américaine.

Il faudra un peu attendre pour le prochain bouquin, par contre... Pas trop à la fois :D

2 commentaire(s)22-05-08 à 20:37

Plus que 1000


Ca commence par un grêviste dans un costume de chanteur, ou l'inverse, qui crie et lance des "Oh Oooh Oooooh" suivis par toute la foule !
C'étaient plus que 1000 coeurs qui étaient debouts hier, à Nantes, pour lever le poing et fermer les yeux.
Plus que 1000 à suivre des yeux et du corps l'énergique Cali tout au long de la scène, et plus encore.
Plus que 1000 à lever les mains quand les caméras du futur DVD passaient au-dessus de nos têtes.

Bref, un spectacle sans surprise. Et une surprise aurait forcément été négative.
Un concert, c'est fantastique quand c'est énergique et quand le public participe. Et c'est le principe d'un concert "calien".
Tout le monde chante, tout le monde le porte, tout le monde veut le toucher.

"Elle m'a dit" dure toujours le double de la chanson de l'album, sauf qu'elle est au milieu du concert.
Les autres chansons durent longtemps, elles aussi. Rallongées par différents effets... Des sons hip-hop pour "Je ne te reconnais plus", et d'autres... De la techno pour "Dolorosa" qui clot le concert.
Et au bout de 2h45 de son show, où plus de 1000 coeurs fredonnèrent "Roberta", "Qui se soucie de moi ?" ou "C'est quand le bonheur ?", c'est un homme en sueur qui nous laisse plein d'espoir.

4 commentaire(s)15-05-08 à 21:42

Sur la route


2 mois, c'est ce qu'il m'aura fallu pour venir à bout des 440 pages de petits caractères qui composent ce livre.
Cette phrase peut donner l'impression que je sors d'un calvaire, mais ce n'est pas du tout le cas.
Hier soir, je suis sorti d'un long voyage à travers les Etats-Unis post-World War II, fin des années 40.

Nous voilà dans la peau de Sal Paradise, écrivain, qui, 4 années consécutives, va parcourir le sol américain de fond en comble.
Le mieux, c'est de s'armer d'une carte pour suivre le livre... Parce que même si beaucoup de noms sont connus, replacer toutes les villes citées est un joli défi.
Accompagné une bonne partie du voyage par son ami Dean Moriarty, ils vont profiter d'une vie de SDF pour rencontrer un nombre incalculable de personnes et trimer dans des boulots sans réjouissance pour vivre leurs aventures.
Une aventure humaine, donc, pleine d'ouverture d'esprit et de découvertes, accompagnée de morceaux de jazz dont l'auteur semble passionné.

Un dépaysement total parfaitement rendu par les différente descriptions du paysage, des personnages et des sensations.
Pour ceux qui ont lu et qui veulent apprendre des anecdotes sur le livre, allez sur le wiki.
On y apprend notamment que Copolla père a acheté les droits en 68, que les tournages ont été arrêtés pour l'instant, mais qu'il semble qu'il soit en cours de production pour 2009.
Il faudra voir ça !

4 commentaire(s)5-05-08 à 22:06




© poucr -- 2008