La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










Being close to craziness, and be close to you


- L'entrée sur scène, seule
- "Your kiss went deeper than my skin"
- L'animation avec le petit train pour "Life is just a small train Crawling Up A Hill"
- Les araignées de "Spider's Web"
- Son manager qui les a enfermés, elle et son groupe, deux jours plus tôt, à Tours, dans l'ascenseur.
- Les images de Charlie Chaplin et compagnie pour la chanson "Mary Pickford"
- La question au public, restée sans réponse, après avoir demandé si des gens avaient vu "Aliens". S'adresser à un public qui ne comprend pas l'anglais n'a pas du être facile. Tout ça pour introduire "Scary films", avec des images de vampires, et autres monstres
- "I think it's going to rain today" sous le bruit des goutes de la vraie pluie au plafond.
- "This is the closest thing to crazy I have ever been : feeling 22, acting 17"
- Le petit bateau de "If you were a sailboat"
- "Penguins and Cats", sur ses jeunes années à Belfast
- La tristesse de "What I Miss About You" qui a en fait été co-écrite avec la fille qui a fait la première partie
- "Nine Million Bicycles", écrite après un voyage en Chine
- Le rappel avec "On The Road Again"
- La dernière chanson, seule sur sa chaise, pour faire échos au début du concert. "I Cried For You"
- La sortie de la salle avec mon premier achat de sortie de concert.
- La sortie du bâtiment, avec la pluie qui s'est mise à tomber de plus en plus fort, comme pour dire que plus rien ne serait plus jamais pareil.

3 commentaire(s)30-03-08 à 19:08

Thank you stars


Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua
Katie Melua

0 commentaire(s)29-03-08 à 10:41

Planète terreur


Je réagis rarement directement aux films que je viens de voir. Il faut bien que ça arrive de temps en temps !
Alors voilà, je me lance.

J'avais eu l'occasion de voir Boulevard de la mort au cinéma il y a un peu moins d'un an.
Et j'avais regretté à l'époque que les deux films ne paraissent pas en France comme cela était prévu pour le format d'origine (Grindhouse : les deux films à la suite, séparés par des bandes annonces).
Le regret avait été amplifié par le fait que j'avais loupé Planète terreur pour cause de vacances, en août...

Mais me voilà donc, ce soir, à regarder ces avalanches de sang, ces explosions d'hémoglobine, ces magnifiques tâches rouges qui ont envahi le téléviseur toute la soirée.
Du gore, du gore, du gore, et encore un peu de gore.
Mais finalement, le gore est là pour faire directement écho aux films d'horreur d'il y a 20 ans, où les morts vivants envahissaient les petites villes tranquilles.
Du sang qui laisse progressivement la place à l'humour grâce à des dialogues volontairement nases et à l'abus dans la putréfaction.
Je déconseille par ailleurs de manger des fajitas en même temps, parce que... bah ça coupe l'appétit quoi :)

On apprécie néanmoins de retrouver au fur et à mesure des visages bien connus de nos écrans : Naveen Andrews (Said de Lost), Freddy Rodriguez (Rico de Six Feet Under), Bruce Willis (John de Die Hard), Rose McGowan (le cadavre des soeurs Charmed), Fergie (Fergie des Black Eyed Peas) ou encore Quentin Tarantino (Jimmie, de Pulp Fiction => lol).
Enfin bref, un bon moment bien gerbant... et que je recommande avec plaisir.

Toujours 4 jours avant Katie Melua

1 commentaire(s)24-03-08 à 22:22

Bienvenue chez les Junos


Juno
Un petit film sympathique sur une grossesse adolescente.
Des dialogues bien trouvés, qui touchent parfaitement bien.
De la musique conseillée par Ellen Page, l'actrice principale. La plupart des chansons interprétées par la chanteuse de Moldy Peaches.
Un film sur l'amour, le courage, la famille et l'adolescence, donc.
Dit comme ça, ça attire pas forcément... mais vraiment, il vaut le coup.

Bienvenue chez les Ch'tis
Le carton de ce début d'année, au box-office en tous cas.
Toutes les personnes qui en étaient sorties disaient que le film était vraiment drôle tout ça.
J'en suis personnellement sorti avec la sensation d'un film très sympa, et qui donne le sourire. Mais c'est tout...
Je n'ai pas été enthousiasmé au même point que toute la France a semblé l'être.

Comparativement donc, 13 millions d'entrées pour les nordistes, même pas 1 million pour Juno.
De même, j'ai payé pour le premier, pas pour le second.
Et j'ai un peu honte, parce qu'au final, j'ai préféré Juno, qui est beaucoup plus sérieux et ne traite pas de "rien" comme les Ch'tis...

Plus que 4 jours avant Katie Melua.

1 commentaire(s)24-03-08 à 14:14

Le green, c'est pas supa' green !


Aujourd'hui, et comme ça faisait longtemps que je ne l'avais pas fait, je m'élève pour un haut fait écologique et social !
Une injustice profonde qui hante nos contrées mais s'efforce de s'imposer par sa beauté.
Un drame qui envahit même, certains soirs de pleine lune, nos petits écrans.
Les terrains de golf.

Tout d'abord le problème social.
Un terrain de golf, ça coute cher à entretenir ! Très cher ! Si bien que les cotisations des utilisateurs, pourtant élevées, ne suffisent pas à rembourser les soins apportés au gazon.
Autrement dit, les gérants doivent plonger dans les caisses locales, fournies par les impots, pour pouvoir faire des parcours parfaits.
En d'autres termes : tout le monde participe à entretenir ces terrains. Les gens pauvres aidant donc les gens riches à pouvoir pratiquer leurs loisirs.

Pour la partie écologique, elle a été élevée à mes petits yeux aujourd'hui par un article que vous trouverez ici.
En gros, on apprend que c'est bien beau, un terrain de golf, mais, comme dit plus haut, il faut bien l'entretenir !
Comment on fait pour le rendre plus vert ? On utilise des produits pas très "verts".
Comment on fait pour le faire pousser correctement ? On utilise de l'eau !
Quelle quantité d'eau ? Assez pour fournir en eau une commune de 7000 habitants environ, à durée équivalente.

Finissons sur un brin de positif : un terrain de golf fournit de l'oxygène pour environ 4000 personnes...
C'est déjà ça !

Plus que 9 jours avant Katie Melua.

2 commentaire(s)20-03-08 à 00:17

1 2



© poucr -- 2008