La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










Plus que 4 semaines...


Dans 4 semaines, c'est le premier tour des élections, comme j'arrête pas de l'entendre à la télé depuis le début de la journée...

Pendant ce temps, Sarko finit ses derniers jours Place Beauvau...

Il en profite pour rameuter les forces de police pour arrêter quelques sans-papiers (j'imagine que tout le monde a vu la fameuse scène de l'arrestation du grand-père asiatiques devant la maternelle...), puisqu'il faut bien quelques actions fortes avant la fin.

Et à côté de ça, dans les Inrocks, je lis qu'il y a une plainte déposée par les forces de police contre les auteurs d'un livre de caricatures de policiers.
Si je me rapelle bien, ce sont les mêmes personnes qui défendaient les caricatures de l'islam, qui maintenant s'offusquent quand on change un peu l'image de leurs petits protégés...
2 poids, 2 mesures, comme souvent.

A côté de ça, on a le droit aux mouvements nationalistes de la droite.
Suivis de près par Miss Royal, qui doit absolument vouloir démontrer qu'elle n'est pas de gauche. En effet, elle veut donner à chaque foyer un drapeau français pour aller le brandir le 14 juillet.
Je trouve ça assez effrayant.
Et j'ai l'impression que le Non au referendum européen n'y est pas innocent...

Enfin bref. Vivement la fin, que j'arrête de me torturer avec tout ça.
J'arrête de parler, promis !

4 commentaire(s)25-03-07 à 14:14

Fidel Castor


Tu connais Fidel Castor ?
Tu penses que les fanons sont l'avenir de la dentition chez les mamifères?
C'est vrai que tu reves de refaire du C rien que pour claquer des malloc ?
Tu comptes passer ton pc sous linux ?
Tu te prends pour un fan de l'olympique de Marseille ?

Voilà une liste de questions. Sans sens pour certains. D'autres, tels que Fidel Castor, ami depuis maintenant 4 ans et demi, les trouvent à la limite du banal.
En effet, c'est lui qui les invente et qui les pose.
Et qui trouve ça normal.

Enfin bref, lui qui a un esprit tellement étrange a probablement trouvé la solution des mes problèmes de commentaires.
Comme vous pourrez sûrement le remarquer, un champ de texte s'est rajouté.
Une simple opération mathématique vous permettra de compléter votre saisie. Si rien n'est saisi, ou autre que le résultat de l'addition, alors rien ne sera enregistré.

Etant donné qu'il a totalement raison, je le cite ici : "J'avais pensé un truc pour un verouillage de commentaire ya quelques temps si ca t'interresse.
Ce serait une petit phrase en francais aléatoire demandant une operation de math simplette genre deux plus quatre... l'implémentation en php me semble pas extraordinairement compliquée ca demande juste du temps"

En effet, le développement du truc m'a pris environ 10 minutes, tests compris. Et sans bug, s'il vous plait ! En tous cas, rien de repéré de suite...
Ca me change des développements du boulot...

Enfin bref... Merci !

Tu connais Fidel Castor ?

14 commentaire(s)22-03-07 à 21:44

Sécurité...


Comme vous avez peut-être pu vous en apercevoir :
- 1. les commentaires ne sont plus là
- 2. on ne pouvait plus en ajouter depuis quelques jours.

Pour ceux à qui ça parle, j'avais supprimé la table SQL correspondante par erreur.
Pour les autres, j'ai simplement fait une erreur de manip.

Ceci est du au fait que la sécurité pour l'inscription de commentaires est mauvaise, et donc facilement accessible pour un petit programme de merde chargé de placer des pubs un peu partout.
A peine les ai-je remis qu'il y a déjà 3 commentaires de merde qui sont apparus. J'imagine que demain, il y en aura une centaine...
Il faut donc changer un peu le système... mais je n'ai pas vraiment le temps maintenant.

C'est triste quand même de voir ce à quoi sont prêtes certaines personnes pour afficher des pubs que personne n'ira voir... mais qui sont là pour rajouter des points pour leur site sur Google.
Bref, je verrai ça un de ces jours. Je vous tiens au courant.
J'espère aussi, un de ces jours, changer un peu l'aspect du blog... parce qu'il n'a jamais bougé... Donc un peu de changements ne lui feraient pas de mal !
On verra ça !

1 commentaire(s)12-03-07 à 21:52

Rêves....


Dans la nuit de samedi à dimanche, je me suis réveillé vers 6h du matin, après un rêve très bizarre, avec une réflexion non moins bizarre.
Je me disais que ça pourrait faire un très bon pilote de série. Il aurait fallu trouver la suite bien sûr, mais j'étais fortement dedans !
Au milieu de la nuit, on ne réfléchit pas comme en temps normal. Déjà qu'en temps normal...

J'ai fortement hésité à me lever pour écrire ce à quoi j'avais rêvé pour ne pas oublier.
Mais, à nouveau, au milieu de la nuit, au chaud... On reste au lit.
D'ailleurs, finalement, je me souviens du contenu du rêve, donc je vais pouvoir l'écrire ici. Après tout, c'est à ça que ça sert un blog.
Je vais essayer de romancer un peu... C'est parti.


Il se releva soudainement, sans savoir où il se trouvait réellement. Encore un peu étourdi, il tardait à retrouver ses marques. Autour de lui, une sorte de plan d'eau.
L'étang face à lui était entouré de collines à pentes légères. Juste derrière lui une sorte de fast food à façade ouverte. Encore assomé, il se dirigea difficilement vers le cabanon.
Alors qu'il avançait, il commençait à distinguer des cris de terreur qui en sortaient. Un homme avec le bras gauche arraché [avec, à la place du bras, un bandeau "Viewer Discretion is Advised"] prenait la fuite et arrivait vers lui.

Paralysé par cette vision, il eu beaucoup de mal à prendre une décision. La décision de partir en courant.
Le temps de faire 50 mètres en titubant. Et de s'apercevoir que tous les gens qui le surplombaient étaient tous dans le même état : certains avaient des membres en moins, d'autres seulement de petites blessures. Mais tous hurlaient de la même façon.

Pas de réaction héroique. Simplement une fuite qu'il trouvait plus que nécessaire.
En guise de fuite, il prit la décision de déscendre vers l'étendue d'eau. Ici, les gens étaient étonnamment plus calmes. Il repartit dans la direction de son point de départ.

Passant à travers une rangée d'arbres, il découvrit des gens accroupis auprès d'une dizaine de flaques de boue.
En bordure de chaque flaque se trouvaient des inscriptions qui se couvraient au fur et à mesure, parallèlement au calme qui commençait à regagner les gens...


Voilà, je me suis réveillé à ce moment-là.
Passionant, non ?
Enfin ce qui m'a surpris, c'est qu'aucun des éléments de ce rêve n'était, à mon souvenir, en quelconque rapport avec la journée de samedi.
Allez comprendre les rêves...

0 commentaire(s)5-03-07 à 16:43




© poucr -- 2008