La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










La science des phrases


Voici deux semaines que j'ai vu la science des rêves. Mais plutôt que d'en parler, j'ai envie de parler de la façon des gens d'en parler ou de poser une question.
Voilà un listing. Je ne peux pas dire qu'il soit exhaustif, mais je fais de mon mieux...

- "T'as vu la bande annonce avec le mec qui rêve de nimp ?" : Personne qui a du voir la bande annonce à la télé et qui se prépare déjà à dire qu'il n'aime pas.
- "On m'a emmené voir un film trop nul, j'ai rien compris." : Personne qui a été voir le film et n'a pas aimé.
- "Tu as vu La science des rêves ?" : Personne normale.
- "Tu as vu The science of sleep ?" : Personne qui veut faire la maline en choisissant le titre anglais (Rappelons ici que la majorité des acteurs et le réalisateur sont français).
- "Tu as vu le nouveau film du réalisateur de Eternal Sunshine Of The Spotless Mind ?" : Personne qui a oublié le nom du réalisateur et le nom du film.
- "T'as vu le nouveau film de Michel Gondry ?" : Personne qui connaît un peu le réalisateur et qui tente de faire le malin.
- "T'as vu le dernier Gondry ?" : Cinéphile averti qui réussit à placer cette phrase habilement au détour d'une conversation, tout en réussissant à être naturel (Exemple : Fifi).
- "Et toi, t'as vu le prochain, Dave Chapelle's Block Party ? J'pense que j'irai le voir." : Personne qui a vu la bande annonce pendant La science des rêves et qui tente de faire le malin. (Exemple : moi).

0 commentaire(s)30-08-06 à 10:28

Phrases cultes


Pour couper un peu avec les derniers posts, parlons un peu de phrases qu'on entend, qu'on lit, au détour d'une rue ou d'une conversation.

Certaines, on préfèrerait ne jamais les avoir entendu, d'autres donnent lieu à des fous rire dissimulés.
En une semaine, j'ai relevé 4 phrases qui sont cools. Je les mets donc ici...

A commencer par le mec qu'on a croisé dans la rue, avec Laurel, Soph et ma chère soeur. Parlant à son pote qui marchait à ses côtés, le jeune homme s'exclama ainsi : "J'avais un point sur mon pec, y m'empechait d'pousser, gros !"
Impossible de savoir de quoi il parlait. Mais il mettait bien en avant son "pec" en le prenant dans sa main à ce moment-là. Un moment historique.
Quant à savoir ce qu'il devait pousser...

Je cite maintenant mon quasi-frère, parlant des pirates des Caraibes, et plus particulièrement du Kraken, comprenant les réactions de l'animal géant. Justification : "Moi si j'étais une sèche géante, je serais aigri aussi."

Dans la foulée, environ 10 minutes plus tard, ma soeur avait droit à une remarque de ma quasi-soeur. La voyant se sècher les cheveux, elle lui déclara sans s'en rendre réellement compte : "Tu te sèches les cheveux ? T'es vraiment une fille qui se sèche les cheveux !"

Le soir-même, alors que je parlais à ma petite Buggie, on discutait de la façon dont on allait parler le jour suivant. Elle évoqua la possibilité d'envoyer un mail. Ce à quoi je répondai "voui, comme au bon vieux temps...".
Je ne m'attendais pas à la réponse suivante : "au bon vieux temps c'etaient les pigeons"

J'aurais pu aussi vous parler du mec qui est passé 3 fois dans ma rue, il y a environ un mois. Il était seul, tout seul. Apparemment, ça ne l'empechait pas vraiment de crier :
- "Personne me regarde de travers, personne !"
- "Je vous tuerai tous les deux. Je le jure. Sur le nom de mon père."
- "Je suis pas à votre service, démerde-toi !"

J'ai un peu plus de mal à rigoler de ce mec là... mais il fait un peu peur non ?
Mais non, ne vous inquiétez pas... tout va bien :D

0 commentaire(s)28-08-06 à 14:49

Dernier résumé (promis)


Avant d'avoir totalement oublié les derniers jours (cette semaine actuelle semblant 3 fois plus longue que les 2 écoulées à Nantes...), voilà les dernières choses faites là-bas.
Et il faut bien continuer, histoire de ressembler un peu plus à Largo (pour faire plaisir à Ribo).

Je vous ai laissé au mardi, et le lendemain, c'est le mercredi ! (Ouahou ! le mec qui assure !)
Le mercredi, je suis pas sur que les occupations furent nombreuses.

Je sais surtout que le jeudi, on est reparti dans Nantes. La grande ville, comme on l'appelle.
Deuxième kebab nantais, pour bien faire découvrir à la demoiselle que non, ce n'est pas un miracle, la sauce kebab est une merveille.
Enfin les kebabs sont moins bons qu'à Metz, pour une raison encore inconnue.
Un diabolo-menthe plus tard, nous voilà dans la salle pour voir "La science des rêves". Excellent film de l'excellent Michel Gondry. Petit fou rire pour une blague où j'étais tout seul (vraiment tout seul... les mêmes fou rires qui arrivent en cours quand vous devez pas vous faire repérer...) à rire.

Réception de 2 potes le soir. Etre le plus vieux, ca fait flipper ! :D

Lendemain occupé à glander et profiter du dernier jour. Seule occupation à signaler, d'ailleurs !
Si ce n'est la vision du 2è spectacle d'Eric & Ramzy. Où je me suis encore retrouvé à rire seul. Heureusement que le public m'accompagnait...

Lendemain.
Retour.
Douloureux.
Quai de gare.
Comme dans les films.
Allemands en face de moi dans le 2è train.
Arrivée à Metz.
Les gens sont plus grands.
Nantes c'était bien.

0 commentaire(s)25-08-06 à 17:38

Jardin des plantes et drames gallactiques


Le drame de la veille expliqué, nous voilà partis pour un mercredi de glande. Je crois. Ca fait maintenant deux semaines que ca s'est passé, vous êtes malins vous !

Le lendemain, découverte de Nantes avec des choses telles que le passage Pommeray, le jardin des plantes (fortement fourni en cerfs et autres daims), la boutique des animaux (fortement fournie en petite vieille complimentant les jeunes), et autres choses folles.
Une bonne journée.
Et une bonne nuit.

Lendemain approximatif, conclu par la vision de The Grudge, qui ne restera probablement pas en mémoire, pour ma part.

Samedi, découverte qu'il existe des gens dans le monde. Un parc assez grand, rempli de gens qui jouent au foot. Les pieds me démangent, mais je tiens bon.
Le soir sera barbeuqué sévèrement, après une lutte âpre et délicate avec un chien répondant au doux nom de Darwin. Comme l'évolution.
Mais en pire.
Je sens que Gin va m'engueuler...

Un dimanche, quelle peut-être l'occupation à part s'attacher à reperdre tout contact avec la vie extérieure ?
C'était bien !

Lundi à occupations diverses... mais oubliées des esprits publics.
Je pense que c'est ce jour là que j'ai une blague ridicule sur les Huns que je ne dévoilerai ici, mais qui a valu un fou rire à ma chère accompagnatrice.

Suivi d'un mardi à balades dans des endroits aussi fous que variés : voitures qui passent avec de la techno à fond, la seule en deux semaines ; gosses menacés par la maman ; terrain de foot municipal ; sorte de lac avec des gens sur des bateaux qui font semblant de pêcher des trucs...

Et voilà une semaine racontée à vive allure !

0 commentaire(s)21-08-06 à 12:29

2è partie du voyage...


...à travers le temps, l'espace, la dignité et les paysages sacrés.

Je m'étais arrêté, dans mon dernier récit (tu parles d'un récit) au moment de mon arrivée.
Arrivée magique puisque l'ouverture de porte signifie "je deviens toute rouge" à Nantes. C'était marrant à voir.

Rencontre directe avec la meilleure amie, le frère et la belle-soeur. Sans oublier les deux chiens fans des baballes. (Qui a dit "Y'a pas que les chiens !" ?)
Soirée tranquille. Conclue par "La voix des morts" censé faire peur. Même pas moyen de sortir de blagues pendant le film.

Lendemain accompli à coups de découverte de la petite ville de Sainte-Luce-Sur-Loire. Ville d'accueil. La balade à travers la forêt de l'enfer fut rude. On a perdu une mobylette. (Aha ! Un private joke ! Personne ne comprend ! Aha !)
Le soir là, on a regardé Arac Attack, et c'était un peu plus marrant que "la voix des morts". Mais rien d'incroyable non plus...

Lendemain, journée, Quick, renversage de plateau.
Et croisement du mec avec un tshirt "Redoutable". Il devait toucher ce mec.
Killtran, tout ça.
Donc autant finir par de la glande tardive.
Et accomplir avec gloire, espoir et parallélisme un Sudoku DIABOLIQUE ! (muhahahaha, rire sardonique... mais pas trop sardonique quand même.)

Lendemain explosif, émouvant et gromelant.
Enfin, pour être plus clair, aller chez une pote et regarder un DVD des inconnus. (Ah ! Robert ! Aha ! En fait, c'était Robert !)

Retour à dos de moi, à temps pour finir l'île de la tentation (la honte, j'ai pas loupé d'épisodes cette année... Ca m'attriste assez), matter la redif de Capital.
Et découvrir "The L World". Question : "Pourquoi est-ce que les divertissement à thèmes homo sont toujours axés sur l'aspect sexe ?"
Le sommeil se fait sentir. Il est tard mardi.
Ou tôt mercredi.

0 commentaire(s)13-08-06 à 14:54

1 2



© poucr -- 2008