La vie trouve toujours un chemin
Calbo Weblog 2.0










Naaaat !!!


I'm divided between penguins and cats
But it's not about what animal you've got
It's about being able to fly
It's about dying nine times

(Katie Melua - Belfast (Penguins And Cats))

..La photo..
Natalie Portman déguisée en éléphant, comme ci-contre

..L'évènement..
Je suis relativement égocentrique sur ce coup... Mais j'ai eu 22 ans y'a 3 jours, je pouvais pas passer à côté.
J'ai atteint le double 2. Premier palier de ma vie accompli.
Le prochain, c'est dans 6 ans. Promis, en attendant, je vous laisse tranquille avec ça.

..La beauté..
Incarnée par Katie Melua, invitée hier soir chez Ardisson... Toujours magnifique.
Et elle squatte ma voiture depuis le CD offert par ma soeur...

..La peau..
OUAIS JTE FAIS LA PEAU ! A TOI QUI ME LIT !!
Non, en fait, elle a bronzé en 3 aprems sportifs. C'est tellement agréable d'avoir le teint mat.
En plus, je fais le malin...

..La demande..
Toi, lecteur, qui passe par là... Laisse un commentaire.
N'importe quoi, n'importe quel mot.
Juste pour savoir qui lit les choses importantes que j'écris ici...
Merci de laisser un pseudo reconnaissable, bien sûr !
(Exemples de mots : "Auguste", "Pourriture", "Crane", "Fourmi", "Groupf", etc...)

..La joie..
Comme chaque mois de mai, j'ai Canal+ gratos. Donc on se revoit dans un mois.

The answer, my friend, is blowing in the wind
The answer is blowing in the wind

(Bob Dylan - Blowing In The Wind ; Reprise par Katie Melua, bien sûr)

1 commentaire(s)30-04-06 à 13:08

Pan Pan


Total respect pour Pan Pan !

Il y a des respects qui viennent de nul part. Il y a des louanges qui ne sont pas justifiées. Il y a des fanatismes qu'on ne comprend pas.
Ce n'est en aucun cas le cas de celui-ci.

Raisons :
- Pan Pan c'est un Kissman (En langage des Yvelines, un «kissman» est un mec bien) : Pour fêter le nouveau millé-millé, millé-millé-millénaire, il a mis son costar trois pièces.
- Pan Pan c'est un Scarla (Lascar, pour ceux qui suivent pas la vibe) : A la sortie des cours, il raquettait Bambi. Il lui volait son goûter à la récré.
- Pan Pan c'est un Hooligan : Il donne des coups de dents sévères. Et je ne parle même pas des moments où il envahit le terrain avec ses potes !
- Pan Pan c'est un Grêviste : C'est un engagé. Il tape du pied à longueur de journée, pour n'importe quelle raison. Il est donc pratique dans les manifestations, pour faire du bruit.
- Pan Pan c'est un Mec qui en veut : Il a les dents longue, les dents qui rayent le plancher ! Il a de l'avenir.

Bon bref, tout ça pour dire que Pan Pan n'a aucun intérêt, c'est un vieux lapin basique.
Mais faut le respecter quand même...
Alors : Total respect pour Pan Pan !

(Ci-contre, un Pan Pan à colorier...)

0 commentaire(s)27-04-06 à 11:38

Mouviz


J'ai enchaîné 4 films bons depuis une semaine (dont 3 au ciné... léger abus !) donc il est temps d'en faire un léger récapitulatif...

Tout commence Jeudi, avec V pour Vendetta. Le totalitarisme d'un Londres futuristes. Un monsieur masqué révolutionnaire. Et qui a pour but d'entrainer toute la ville dans sa guerilla.
Plutôt bien fait, des tirades sympas. Et une réflexion sur Berlusconi (Manipulation des médias), Sarkozy (Provocation de la peur) et bien sûr l'Allemagne nazie, Hitler inspirant ouvertement le dictateur du film.

Vendredi soir, seul, vers minuit, c'était l'heure de Saw. Assez sadiquement juissif. Les pièges inventés pour faire souffrir les victimes sont assez bien trouvés.
Et quelques rebondissements, dont certains surprenants, viennent pimenter un peu l'histoire.

Ensuite, dimanche soir, y'a eu Inside Man qui est plutôt pas mal fait, bien filmé, sympa à suivre. Mais je ne pense pas qu'il ait quelque chose de révolutionnaire.
En gros, c'est l'histoire d'un braquage. Et de comment les braqueurs vont s'en sortir.

Enfin, le meilleur, OSS 117. Je le classe tout de suite au rang de culte.
J'ai eu 5 fous rires pendant le film. A additionner aux "simples" rires. Ca faisait vraiment longtemps que j'avais pas autant ri devant un film.
Et en cherchant dans les films au ciné... Ca remonte à longtemps... probablement depuis "Fou(s) d'Irène"...
Sinon, je suis obligé de remonter aux "3 Frères" (que rien ne surpassera) et ça fait quand même un peu loin !

0 commentaire(s)25-04-06 à 11:19

Atrocités :)


Those are people who died, died
Those are people who died, died

(Jim Carorol Band - People Who Died)

Hier, je discutais tranquillement avec Ribo sur le net. Et à la suite d'une question pendant laquelle il s'était absenté, je suis parti dans un trip étrange.
Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas un psychopathe. J'ai juste imaginé des choses. C'est venu naturellement. Je me suis amusé. Donc je fais partager.
Peut-être que ça n'amusera que moi, après tout, mais comme ça a coulé d'un trait, je le poste !

Et c'est alors que Ribo planta, la bouche entreouverte, les yeux révulsés, les mains coincées derrière les oreilles et le nez retroussé.
Du sang commença à couler de ses oreilles. Le liquide rouge avait recouvert tout son haut, qu'il appelait t-shirt. Ce n'était plus maintenant qu'une misérable marionette qui aurait pu s'écrouler à n'importe quel moment.
Les os commençaient maintenant à apparaitre. Son ventre n'était plus qu'un orifice plus proche de la côte de veau que du torse humain. Les bouts de chairs commençaient à se décrocher, collant à la moquette. Du tas de viande que l'ancien être humain était devenu émanait une odeur âcre. Quelque chose que l'on a la malchance d'humer seulement dans les caves des hôpitaux. Une légère fumée verdâtre s'échappait maintenant de la masse en décomposition.
La masse informe semblait impossible à ramasser. Il ne pouvait être exprimé avec certitude qu'il s'agissait, auparavant d'un être bien solide. La consistance était d'ailleurs plutôt liquide maintenant. Un liquide blanchâtre, de la couleur de la peau caucasienne de l'ex-personne. Le sol de la pièce était maintenant entièrement recouvert. Les techiniciens de surface allaient avoir du travail le lendemain.

J'étais pas saoul, j'peux pas plaider la folie.
J'peux juste plaider la grande, la très très grande connerie !

(Bénabar - Psychopathe)

0 commentaire(s)23-04-06 à 23:20

Moments...


I'm standing here until you make me move. I'm hanging by a moment here with you. Lifehouse - Hanging By A Moment

Je sais pas si c'est le beau temps.
Je sais pas si c'est le flou qui s'éloigne.
Je sais pas tout dans ma vie.

Mais je sais qu'en ce moment, ça va bien.
Et que y'a plein de moments qui, quand j'y repense, me donnent le sourire...
Sélection :

- Les lumières qui s'éteigent. Les musiciens qui entrent sur scène. Et Bénabar qui débarque en sautillant. Immage imperturbable.
- La phrase que je m'apprétais à commencer au bowling, samedi soir. Quand les premiers accords de "Hanging By A Moment" sont apparus. Que j'avais jamais entendu en dehors de mes propres moyens. Donc j'ai rien dit pendant les 10 minutes qui ont suivi. Aaaah... la béatitude...
- Repenser à Buggie qui regarde le plafond pour montrer qu'elle sait "tapper" (si on veut...) sans regarder le clavier
- Avoir croisé une fille en Clio avec la fenêtre ouverte. Et dont les paroles qui échappaient de la voiture étaient "Quelquechose, plus que tout, me fait envie, mon amour". Autrement dit, du Cali, phrase qui précède "...tes petites fesses blanches..."
- Le prof d'anglais qui demande "So... It was easy ?" et moi qui réponds "EA......" avec la petite gestuelle habituelle de la main.
- Le prof d'anglais, cet aprem, deg de savoir que, dans notre groupe de 4, on était 3 à s'être endormis pendant le film qu'il avait passé.
- Ma grand-mère qui prononce "Knocked out" : "knogoutte". Et ma tante qui est déçue d'apprendre que ce mot, qu'elle utilisait depuis des années à cause de sa mère, était en fait inexistant.
- Léonard 23, relu hier. Avec Raoul qui chante "I'm singing in the rain". C'est quand même le premier que j'ai lu... Je me souviens... au CM2...

Qui viendra dire après ça que le bon dieu n'existe pas ? Cali - La fin du monde pour dans 10 minutes

0 commentaire(s)18-04-06 à 21:46

1 2 3



© poucr -- 2008